Vive Pâques !

C’est enfin le week-end de Pâques ! L’occasion de profiter des instants en famille.

Pourquoi offre-t-on des chocolats à Pâques ?

La tradition qui veut que l’on s’offre des œufs à cette période de l’année remonte à l’Antiquité. Selon la légende, il y a 5.000 ans, les Perses se donnaient au printemps des œufs de poule, symboles de fécondité et de renouveau, pour se porter bonheur.

En Europe, la coutume trouve ses racines dans la fête de Pâques qui commémore la résurrection de Jésus Christ. Le dimanche de Pâques marque la fin du Carême. Cette période de Jeûne autrefois très respectée, interdisait, entre autres, aux fidèles de déguster des œufs. A la fin des 40 jours de privation, les fidèles s’offraient la production des poules accumulée.

Découvrez les dernières idées de recettes du blog de Charles Viancin - Idées recettes : entrées, plats et délicieux desserts à préparer avec les accessoires de cuisine en silicone Charles Viancin.
Découvrez les dernières idées de recettes du blog de Charles Viancin - Idées recettes : entrées, plats et délicieux desserts à préparer avec les accessoires de cuisine en silicone Charles Viancin.

La chasse aux œufs 

Plus que quelques jours avant que les cloches passent déposer leurs œufs en chocolat dans les jardins où les enfants mettront des heures à les trouver avant de s’en régaler. Prévoyez donc de nombreux petits chocolats, œufs de Pâques, poules ou lapins de Pâques afin de constituer le trésor de votre chasse aux œufs.

Du chocolat en veux-tu en voilà !

Que ce soit une tarte, des truffes ou des macarons, Pâques est l’occasion idéale de se régaler de bon chocolat. N’hésitez pas à parcourir notre super blog afin de réaliser vos desserts chocolatés !

Et vous, que faites-vous à Pâques ?

By Flora

You will also like

Laisser un commentaire

95 comments

Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Top