Les aliments qui rendent heureux

En cette journée mondiale du bonheur, voici la suite de la liste des aliments qui rendent heureux !

Le saumon

Le saviez-vous, grâce à ses oméga 3 le saumon joue un rôle important dans le fonctionnement du cerveau mais aussi dans la régulation de l’humeur. De plus, une portion de saumon couvre 75% des besoins en sélénium, un oligo-élément reconnu bénéfique en cas d’irritabilité.

Les tomates mozzarella

Ces deux aliments combattent efficacement la fatigue morale et physique. A noter qu’une étude menée par des chercheurs chinois confirme que la tomate, mangée plusieurs fois par semaine, réduit les chances de souffrir de dépression.

Le thé vert

Selon une étude chinoise, la consommation régulière de thé vert « réduit la prévalence des symptômes dépressifs ». Les chercheurs supposent que les polyphénols contenus dans la plante du thé agissent sur la dendritogénèse, la façon dont les neurones se connectent entre eux.

Délicieuse recette de cuisine par le blog Charles Viancin, à préparer avec les accessoires de cuisine en silicone Charles Viancin, inspiré par nature.
Délicieuse recette de cuisine par le blog Charles Viancin, à préparer avec les accessoires de cuisine en silicone Charles Viancin, inspiré par nature.

Les épinards

Grâce à sa teneur élevée en acide folique, ce légume est idéal pour aider à surmonter fatigue et stress. A noter qu’une portion d’épinards apporte plus de 50% des apports nutritionnels recommandés par jour en acide folique.

Le quinoa

Les nutriments du quinoa sont très bénéfiques après une activité physique. Par ailleurs, puisqu’il contient de la quercétine, c’est un excellent anti-oxydant qui permet de lutter contre les coups de blues.

Et vous, quels aliments vous rendent heureux ?

By Flora

You will also like

Laisser un commentaire

104 comments

Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Author's Avatar
Top